Le Pentagone

Explication

franse-vlagLE PENTAGONE (W. Kwakernaat)

La première partie de Pentagone a été composé vers le Nouvel An 2002/2003. Le thème de la pièce est la guerre et la paix et fait référence à l’Irak et à la Corée du Nord. La pièce en cinq mouvements a différents thèmes. La pièce a été composée pour cinq pianos. 

Un aspect nouveau (voir moderne) est l’utilisation d’harmoniques et le mouvement dans le sens des aiguilles d’une montre dans l’espace. La pièce utilise principalement des pentacordes et des quintes et le chiffre cinq joue alors un rôle important. L’exécution d’une pièce de musique pour cinq pianos n’est pas une chose courante: elle crée des opportunités pour profiter pleinement de cet ensemble. Les pianos sont disposés en forme de pentagramme. Les microphones sont arrangés en forme d’étoile devant les pianos. Le Pentagone consiste en 5 mouvements.

Dans l’ancienne Mésopotamie (3500 ans avant Jésus Christe), “le  pentagramme” était déjà connu et constitue la première évolution de la langue écrite dans l’histoire.

Le pentagramme symbolisait un signe de pouvoir royal vers les cinq coins du monde à d’autres époques. 

La forme géométrique du pentagramme, également appelé pentalpha, est tracée à partir de 5 A. 

Pythagore (586 jusqu’à 506 avant J.C.) considérait le signe comme un symbole de perfection.

La forme fait allusion à la vérité, la mystique et l’œuvre du créateur.

Les  quatre branches vers le bas ou vers les côtés symbolisent les quatre éléments: le feu, l’air, la terre, et l’eau et la branche pointée vers le haut symbolise l’esprit.

Et également une dualité entre le bien et le mal.

Le pentagramme ouvert (sans cercle) est la forme active et symbolise le soi extraverti, prêt à l’activité, à la vigilance et au conflit.

Pentagone, premier mouvement

Premier mouvement

Allegro moderato 

L’utilisation des harmoniques dans le premier mouvement est prépondérante. La pièce débute avec une musique paisible de caractère méditatif. La notion du temps est également exprimée (le mouvement de la musique dans le sens des aiguilles d’une montre).

Andante

Le ton monotone du premier piano (les croches) fige le temps avec une harmonique inférieure évoquant la menace (écoutez bien les deux doubles croches qui se suivent rapidement).

Deuxième mouvement

Adagio chiaramente 

Le mouvement évoque une impression de la situation en Irak. C’est un euphémisme de dire que cette situation n’est pas optimale pour le citoyen ordinaire.

Troisième mouvement

Moderato – Allegro moderato – moderato

Des missiles de croisières sont lancés à partir de différents sites. La musique suit le mouvement des aiguilles d’une montre.

L’ostinato rythmique installe progressivement la tension.

La musique devient de plus en plus complexe.

La modulation (l’alternance de la tonalité) renforce les sentiments.

Quatrième mouvement

Andante

La musique devient chaotique. Des tournures inattendues, tension, fuite et  poursuite.

Cinquième mouvement

Larghetto

La résultante de la destruction.

Lacrimoso – Grazioso

Dolendo

Une personne recherche sa famille dans les ruines d’un air égaré.

Larghetto

La diaphonie des poursuites et des cloches (des quintes et des sextes du déchant des pianos 4 et 5) sont des thèmes récurrents.

Allegro finale

De l’aide de l’étranger. Une mélodie.

Pentagon 2 – explication

Pentagon 2 a été composé début juillet 2003 et consiste de cinq mouvements pour cinq pianos.

Le thème de Pentagon 2 est également la guerre et la paix en Irak.

Toute la palette de sonorité du piano est utilisée plus souvent.

Pentagon 2 a un ton plus joyeux puisque la pièce exprime une période de tentative de paix.

Pentagone -2- Explication

Premier mouvement:

Allegro

Dans ce premier mouvement un désaccord entre le piano 1 et le piano 3 se fait entendre et est apaisé par le piano 2. 

Deuxième mouvement

Le mouvement est une partie fuguée (polyphonique) avec un balancement six-huit et un ton joyeux. Le thème change de majeur en mineur. Comme dans la vie quotidienne, quand nous sommes parfois heureux, parfois malheureux.

Troisième mouvement

Cette partie utilise toute la palette de sonorité du piano. La musique est parfois dodécaphonique. 

Quatrième mouvement 

Une pièce sautillant joyeusement et d’un ton méditatif avec un ostinato à la basse. Le soleil m’a sans doute mis d’excellente humeur.

Cinquième mouvement

Je trouve cette pièce la plus belle. Elle contient par hasard un ingrédient commercial et a le plus de chance.

Pentagon -2 sera interprété en novembre 2003 et enregistré sur CD. La date sera communiquée ultérieurement.   

Pentagone -3- Explication

Le troisième Pentagone a été composé en août et en septembre 2000, une œuvre en 5 mouvements pour cinq pianos.

Le thème du troisième Pentagone est aussi la guerre et la paix en Irak.

Premier mouvement: Titre “A LOST CAUSE” (UNE CAUSE PERDUE)

Dans cette composition on retrouve les hymnes nationaux américain et anglais et un hymne (folklorique) (= foklinakhal) Irakien.

La musique est d’actualité et évoque les événements.

Les anglais et les américains qui envahissent l’Irak et “font connaissance” avec la culture irakienne.

Deuxième mouvement: AN AXIS OF EVIL (L’AXE DU MAL)

Cette pièce a un rythme endiablé et est difficile à jouer au piano. 

Dans la mesure treize, le diabolis musica fait son entrée (le diable dans la musique). Les spécialistes de musique le connaissent comme la quinte diminuée. La partie centrale est une pièce plus tranquille “pseudo beau” où le loup déguisé en brebis (Sadam Hussein) s’amuse avec le “beau sexe”.

Troisième mouvement: Image du Kurdistan Irakien

Une très belle mélodie folklorique du Kurdistan Irakien a été intégrée dans ce mouvement pour cinq pianos. Les pianos sont accompagnés par le zarb (= un tambour irakien), aussi appelé tombak, et d’autres instruments de percussion traditionnels de l’Irak.

Quatrième mouvement: Impression d’Irak

Une très belle mélodie folklorique a été adaptée pour cinq pianos avec des motifs rythmiques traditionnels irakiens, tels qu’ils sont chantés et joués dans ce pays. Je suis convaincu que cela plaira aux réfugiés Irakiens dans notre pays.

Cinquième mouvement: Stabilisation

Le mouvement commence et termine avec un roulement de tambour comme dans le Boléro de Maurice Ravel. L’Espagne, la Pologne, l’Italie et les Pays-Bas pénètrent l’Irak de force et les hymnes nationaux de ces pays sont joués simultanément, tout en respectant l’harmonie. Le public peut décider de l’hymne qu’il veut écouter grâce à la disposition en pentagramme des pianos. Lorsque le public se trouve en face du premier piano, il entend l’hymne national italien.

Pentagone -4- Explication

Ce pentagone en 3 mouvements a été composé en octobre/novembre 2003.

Premier mouvement

Après avoir écouté de la musique irakienne pendant toute une année, je m’en suis inspiré pour créer une œuvre personnelle en inventant une mélodie irakienne. Cette œuvre combine la musique classique, le folklore irakien et la musique pop. Les pianos sont accompagnés par des instruments de percussion traditionnels de l’Irak.

Le mouvement sera selon toute vraisemblance exécuté avec l’Al’ud, une guitare irakienne. Ou bien, une lute du Golfe Persique, appelé ûd.

Deuxième et troisième mouvements: Dans ces mouvements je retourne à l’ancienne Mésopotamie, le pays entre l’Euphrate et le Tigre avec ses anciens dieux…